Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Est-ce que mon responsable appartient à la catégorie du « micro-manager » ?

micro-manager

Il n’est pas toujours évident d’analyser la situation quand on est directement impliqué. Par contre, avoir un micro-manager comme responsable n’est pas une chose facile. D’ailleurs, sur le long terme, il n’y a rien de pire pour son estime personnelle : on a l’impression que notre manager ne nous fait pas confiance ou que l’on n’évolue pas dans sa carrière. Mais qu’est-ce que le micro-management ?

Cela vient du fait que notre manager ne nous guide pas suffisamment au niveau où l’on en a besoin. Votre responsable vous délègue des trop petites tâches pour votre niveau d’expertise.  Alors, comment identifier que c’est bien le cas, que votre manager est un « micro-manager », ou alors, voir si c’est plutôt une question de circonstance qui amène ce genre d’interaction entre vous ?

Nous allons répondre à cette question dans cet article.

Réflexion

Avant de vous lancer dans l’analyse, assurez-vous que vous êtes dans un bon état d’esprit. Venez-vous de subir votre « micro-manager » et êtes en mode « frustration » ou « irritation » ? Si c’est le cas, faites une pause : rien de pire que de réfléchir dans un état émotionnel qui vous empêche d’être neutre.

Soyez le plus honnête possible !

1. La situation

Voici quelques questions pour vous aider à comprendre les enjeux.

  • Est-ce la première fois qu’il vous délègue exactement cette responsabilité ou cette tâche ?
  • Est-ce un projet ou une tâche à haute visibilité dans l’entreprise ?
  • S’agit-il d’une urgence ?
  • Avez-vous assez temps pour apprendre ?
  • Est-ce que votre réussite est liée à celle de votre patron ?
  • Est-ce la première fois que ce genre de projet est fait dans l’entreprise ?
  • Est-ce que les attentes sont clairement définies ou doivent-elles être développées en chemin ?

2. Votre rôle dans l’équation globale

  • Dans les dernières semaines et derniers mois, avez-vous toujours livré à temps et au niveau de qualité attendue ?
  • Communiquez-vous régulièrement l’état des lieux de l’avancement du projet ?
  • Est-ce la première fois que vous réalisez la tâche déléguée ?
  • Avez-vous pris le temps d’expliquer votre méthode de travail et votre approche à votre supérieur ?
  • Est-ce la première fois que vous travaillez ensemble ?
  • Lui avez-vous communiqué le niveau de détails dont vous avez besoin pour accomplir votre travail ?

3. Le rôle de votre manager

  • Est-ce que votre patron est au début de sa carrière ?
  • C’est peut-être la première fois que votre responsable fait cette tâche : même si vous êtes un expert, il pourrait ne pas comprendre comment vous déléguer la tâche.
  • A-t-il, selon vous, appris les différents niveaux de délégation nécessaires en fonction de la situation ?
  • Possède-t-il une seule méthode de délégation ? Comme par exemple à la pièce ou à la dernière minute ?
  • Serait-il par hasard un « urgentiste » ?
  • A-t-il une grosse charge de stress en ce moment ?
  • Est-ce comme ça avec tout le monde ?
  • Est-ce un sujet de conversation entre vous et vos collègues le fait que votre manager est « micro-manager » ?
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment travailler avec un patron incompétent ?

Analyse et solution

Maintenant qu’on a un peu fait le tour de la question, demandez-vous quelle est la source qui motive le micro-management de votre patron. Est-ce la situation, vous, ou la personnalité de votre responsable ?

Solution au micro-management si la situation est la source du problème

Si le défi provient principalement de la situation, comme par exemple, besoin d’une forte visibilité ou une urgence à régler, le conseil ici est d’augmenter la fréquence et la qualité de vos communications. Prenez les devants et indiquez à votre patron que vous savez où vous allez, les étapes pour vous y rendre et présentez les résultats attendus. Le défi est que s’il n’entend rien, il peut facilement conclure que rien n’avance et qu’il ne peut pas se payer le luxe d’un délai causé par un manque d’expérience, un manque de compréhension des attentes ou autres choses encore…

Pour être sur la même longueur d’onde, assurez-vous de communiquer à la bonne vitesse et au bon niveau de détail.

Solution au micro-management si vous êtes la source du problème

Si vous avez peu d’expérience et/ou que vous avez fait des erreurs dernièrement, il est possible que votre manager vous tienne par la main pour bien faire. Il tient à vous et à votre réussite, mais il s’y prend peut-être mal. La solution est d’être honnête.

Dites à votre manager que vous avez eu des oublis ou que vous êtes en apprentissage. Proposez-lui un mode de communication différent et encore une fois, prenez les devants. Dites-lui que vous aimeriez tester une autre méthode de travail et présentez-lui vos réflexions. Ou encore, proposez-lui un moment dans la journée ou la semaine où vous aimeriez faire le point sur vos attentes.

Montrez que vous êtes motivé à bien travailler et vous améliorer : il va automatiquement vouloir vous aider et ce sera cette fois-ci, un peu plus aligné avec vos besoins.

Attention, soyez indulgent avec vous-même, car il est normal de faire des erreurs ou d’avoir des oublis quand on commence : ne voyez donc pas votre manager comme un « vilain petit canard », mais un manager qui cherche à vous aider.

Aidez-le à vous aider de la bonne façon !

Solution au micro-management (si votre manager est un micro-manager !)

Avant de conclure sur le fonctionnement « micro » de votre manager, assurez-vous d’avoir lu cet article sur les managers urgentistes. Il se peut simplement que votre manager soit sur une vitesse et un niveau de détail différent du vôtre. Si c’est le cas, pas de panique, il faut changer votre mindset. Votre manager apporte seulement quelque chose de différent dans votre entreprise par rapport à vous.

Si le décalage est très grand, je ne peux vous cacher que cela sera difficile et très énergivore de vous adapter à son style. S’il s’agit d’un petit décalage, il faut simplement accepter son style de gestion et tenter de s’adapter.

Si c’est un manque d’expérience de la part de votre manager, soyez patient, votre supérieur va apprendre. La solution est de partager votre savoir, de prendre le temps d’expliquer ce que vous savez de la situation et quelle approche vous allez prendre pour la suite des évènements. Votre manager peut également évoluer. Si vous savez où vous allez, il vous fera confiance et pourra prendre ses distances rapidement avec son fonctionnement et arrêter son micromanagement

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Le leader se doit de bien gérer ses "Blind spots"

Dans tous les cas, si vous pensez que votre supérieur est un « micro-manager », je vous invite à lui offrir mon livre « Le manager est un voyageur du temps »  ! Ce livre l’aidera à prendre la bonne distance et approche en fonction des besoins divers de son équipe.

Photo by Campaign Creators on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *