Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

10 mensonges à propos du travail ?

mensonges en entreprise

Dans cet article, nous aborderons des aspects importants concernant les pratiques courantes en entreprise et leur impact sur le développement réel des employés et la réussite de l’entreprise.

Nous analyserons certaines pratiques qui peuvent sembler utiles au premier abord, mais qui peuvent en réalité se révéler être limitatives ou inutiles pour les collaborateurs et l’organisation dans son ensemble.

Nous explorerons également des alternatives qui peuvent favoriser un environnement de travail plus collaboratif et créatif, tout en stimulant la croissance professionnelle des salariés.

1. Les objectifs SMART sont la meilleure façon de fixer des objectifs

Les objectifs SMART (spécifiques, mesurables, atteignables, pertinents et temporels) sont couramment utilisés pour fixer des objectifs.

Mais l’expérience montre que cela peut créer une vision à court terme qui limite l’innovation et l’adaptation aux changements.

J’explique comment dépasser ces limitations dans l’article : comment écrire un objectif et être SMART+ ?

2. Les évaluations de performance sont nécessaires pour améliorer les performances

Les évaluations de performance peuvent créer une culture de compétition et de comparaison qui nuit à la collaboration et à l’innovation.

En effet, les commentaires réguliers peuvent être plus utiles pour améliorer les performances. Prendre l’habitude de se parler des aspects à améliorer de façon constructive et saine est bien plus efficace. Sans compter que l’évaluation à sens unique ou « top down » est un concept complètement ridicule !

Avez-vous déjà reçu du feedback d’une personne incompétente, ou encore d’un supérieur qui ne sait même pas ce que vous faites parce qu’il est dans l’obligation de réaliser une évaluation annuelle ?

Honnêtement, c’est terrible !

Et d’ailleurs, au lieu de donner systématiquement du feedback, il est bien mieux de prendre le temps de coacher.

Cela donne de meilleurs résultats !

Quels sont les éléments d’un bon coaching ?

L’empathie : un bon coach doit être capable de se mettre à la place de son client et de comprendre ses sentiments, ses perspectives et ses expériences. L’empathie aide à établir une relation de confiance et à créer un environnement sûr et favorable à l’apprentissage.

La clarté des objectifs : le coach doit aider son client à identifier clairement ses objectifs et ses aspirations, ainsi que les étapes nécessaires pour les atteindre. Cela permet au client de se concentrer sur ce qu’il veut réaliser et de rester motivé tout au long du processus d’évolution.

Les compétences en communication : un coach expérimenté doit être capable de communiquer de manière claire et concise, de poser des questions pertinentes et d’écouter activement pour comprendre les besoins et les préférences de son client. La communication efficace permet au coach de fournir un soutien personnalisé et des conseils pertinents.

La flexibilité : les besoins et les objectifs du client peuvent changer au fil du temps, et un coach efficace doit être capable de s’adapter et d’ajuster son approche en conséquence. La flexibilité permet au coach de fournir un accompagnement sur mesure qui répond aux besoins de son client.

La responsabilisation : un coach de qualité doit savoir aider son client à être responsable de ses propres choix et actions, en encourageant la prise de décisions autonomes et la responsabilisation de la réalisation des objectifs. Cela permet au client de se sentir responsable de ses progrès et de s’engager pleinement dans le processus de coaching.

Rien dans le coaching ne force une personne à être dans un état « X » : il s’agit au contraire de le stimuler pour progresser et aller vers la réalisation de ses objectifs.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment oser dire ce que l'on pense ?

3. Le leadership charismatique est essentiel pour inspirer les employés

Le leadership charismatique est souvent considéré comme une méthode efficace pour inspirer les collaborateurs et créer une culture d’entreprise forte. Cependant, il existe des inconvénients à ce style de leadership qui doivent être pris en compte.

Tout d’abord, le leadership charismatique peut créer une dépendance malsaine au leader, empêchant ainsi les employés de devenir eux-mêmes des leaders émergents et de développer leurs propres compétences.

De plus, il peut être utilisé pour manipuler les collaborateurs et ne pas traiter les problèmes organisationnels sous-jacents.

Le charisme ne doit pas être considéré comme la seule forme de leadership, car d’autres styles comme le leadership transformationnel, participatif ou de soutien peuvent être tout aussi efficaces. En fin de compte, il est important de trouver le style de leadership qui convient le mieux à la culture et aux objectifs de l’entreprise. Les dirigeants doivent être conscients des avantages et des inconvénients du leadership charismatique et choisir un style de leadership qui encourage le développement des employés et de la culture organisationnelle sur le long terme.

4. On doit essentiellement motiver les employés par l’argent

La croyance selon laquelle les employés sont motivés uniquement par l’argent est un mythe.

Bien que l’argent soit important pour répondre aux besoins de base, une fois ces besoins satisfaits, d’autres facteurs tels que la reconnaissance, la croissance professionnelle et l’équilibre vie professionnelle-vie privée deviennent plus importants pour maintenir la motivation des collaborateurs sur le long terme.

Les employeurs qui pensent que leurs employés devraient être heureux de faire des heures supplémentaires sans compensation peuvent être amenés à créer un environnement de travail toxique qui finira par nuire à la productivité et au bien-être des équipes.

Les employés ont besoin d’être reconnus et récompensés pour leur travail plutôt que d’être exploités !

Par contre, attention de ne pas donner moins à un de vos collègues par rapport aux autres, car cette discrimination aura un impact très négatif sur la personne et son engagement à continuer à travailler avec vous.

5. Les employés doivent être spécialisés pour être efficaces

La spécialisation peut être efficace pour certaines tâches, mais elle peut aussi limiter l’adaptation aux changements et la résolution de problèmes.

Il est prouvé que la polyvalence et la diversité des compétences peuvent favoriser l’innovation et la résolution de problèmes complexes.

6. Les employés doivent travailler dans des bureaux traditionnels

Les bureaux traditionnels peuvent ne pas être la meilleure option pour tous les employés.

En effet, les entreprises doivent être conscientes des besoins de leurs salariés en matière de flexibilité, d’innovation et d’équilibre vie professionnelle-vie privée. Les environnements de travail flexibles tels que le travail à distance ou les espaces de coworking peuvent être plus efficaces pour favoriser la créativité et la collaboration.

Par exemple, les employés en télétravail ont plus de liberté pour organiser leur journée et peuvent se révéler plus productifs, car ils ne subissent pas les distractions d’un environnement de bureau traditionnel. De plus, les espaces de coworking offrent un environnement collaboratif qui encourage l’innovation et les rencontres créatives.

7. Les leaders doivent prendre toutes les décisions importantes

La croyance selon laquelle les leaders doivent prendre toutes les décisions importantes est un mythe. Bien que les leaders ont généralement une vision stratégique importante, la collaboration et la participation des collaborateurs à la prise de décision peuvent améliorer l’engagement et l’innovation.

Les employés sont souvent plus en contact avec les clients, les produits ou les services, ce qui leur donne une connaissance approfondie du marché et des besoins réels.

En les incluant dans le processus de prise de décision, les leaders peuvent obtenir des idées novatrices et une meilleure adhésion aux décisions prises. Les employés se sentent également plus valorisés et engagés lorsqu’ils ont la possibilité de contribuer aux décisions importantes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Vivre le moment présent au travail

N’oubliez pas qu’il y a plusieurs types de décisions !

  • La décision autoritaire : le leader prend la décision seul, sans consultation ni contribution des membres de l’équipe.
  • La décision après consultation : le leader consulte les membres de l’équipe avant de prendre une décision, mais reste au final, le seul à prendre la décision.
  • La décision par proposition : le responsable propose une solution, mais la décision finale est prise par vote ou consensus entre les membres de l’équipe.
  • La décision déléguée : le directeur ou manager laisse la décision finale à l’équipe, mais reste disponible pour aider en cas de besoin.

8. Les employés doivent se conformer aux normes culturelles de l’entreprise

Les entreprises qui encouragent les employés à se conformer strictement aux normes culturelles de l’entreprise risquent de limiter la créativité et l’innovation de leur équipe.

Au lieu de cela, les cultures d’entreprise qui favorisent la diversité et l’expression authentique sont plus efficaces pour stimuler l’innovation.

En encourageant des perspectives différentes et le partage d’idées novatrices, les entreprises peuvent s’adapter plus facilement aux changements du marché et offrir de nouveaux produits et services qui répondent mieux aux besoins réels de leurs clients.

9. Les employés doivent suivre un plan de carrière linéaire

Les plans de carrière linéaires peuvent limiter les possibilités de croissance professionnelle et de développement personnel. On sait que les plans de carrière flexibles sont l’occasion pour les employés, d’explorer différents rôles et domaines d’expertise. Ce type de plan de carrière peut se révéler être plus efficace pour encourager la créativité et la satisfaction professionnelle.

Un exemple de carrière non linéaire serait celui d’une personne qui commence sa carrière en tant que journaliste, puis passe à la communication d’entreprise avant de devenir consultante en stratégie d’entreprise pour enfin travailler dans une ONG internationale.

Cette personne a acquis une variété de compétences et d’expériences tout au long de sa carrière, ce qui lui a donné l’occasion de s’adapter à des rôles différents et d’explorer de nouveaux domaines.

10. Tout le monde doit travailler avec les mêmes horaires pour être efficace

Le mensonge selon lequel tout le monde doit travailler avec les mêmes horaires est basé sur l’hypothèse que la productivité d’une équipe dépend de la présence physique dans un même lieu, avec des horaires de travail synchronisés. Cependant, cette hypothèse ne tient pas compte des changements de la nature des activités et des nouveaux modes de travail. En réalité, il existe des tâches qui peuvent être effectuées de manière plus efficace en dehors des horaires traditionnels de travail.

Par exemple, les employés qui ont des responsabilités familiales peuvent être plus productifs en travaillant en dehors des heures traditionnelles de travail, car alors, les distractions sont moins nombreuses. De même, les collaborateurs qui travaillent sur des projets complexes peuvent avoir besoin de plus de temps pour réfléchir et avancer de manière créative : cela peut être plus facilement accompli en travaillant de manière asynchrone.

De plus, les technologies modernes permettent aux salariés de communiquer et de collaborer de manière plus efficiente, même s’ils travaillent avec des horaires différents.

Des outils tels que les courriers électroniques, les messageries instantanées, les vidéos en ligne et les plateformes de collaboration peuvent faciliter la communication entre les membres de l’équipe et maintenir l’activité dans la bonne direction.

En résumé, le mensonge selon lequel tout le monde doit travailler aux mêmes horaires pour être efficace est un mythe dépassé.

La flexibilité dans les horaires et la possibilité de travailler de manière asynchrone peuvent même être bénéfiques pour la productivité de l’ensemble de l’équipe…

Conclusion

Il est vraiment temps d’agir !

Remettez en question les pratiques courantes de votre entreprise qui peuvent freiner le développement de vos employés et nuire à votre réussite.

Identifiez simplement les éléments standard et acceptés de tous qui vous limitent, et prenez des initiatives pour changer les choses.

Ne laissez pas ces pratiques nocives vous retenir : agissez dès maintenant pour libérer tout votre potentiel !

Photo de Pawel Czerwinski sur Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *