Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pour progresser sa carrière, arrêtez la menace de quitter

Vous êtes insatisfait par votre travail, vous aimeriez une augmentation, un nouveau poste, vous en avez trop à faire et vous êtes constamment débordé… Il est impossible de concilier travail et vie personnelle ou tout simplement, vous êtes fatigué de faire ce que vous faites car c’est redondant et vous n’apprenez plus rien. Vous avez peut-être même pris la peine d’en parler avec votre manager mais rien ne semble bouger. Vous commencez à penser qu’il faudrait partir, peut-être même que vous avez envie d’utiliser la tactique de la menace de quitter.  Et vous vous dites peut-être que si j’en parle à mon responsable, il va bouger…

Cette option est à double tranchant car peut-être que vous obtiendrez ce que vous voulez mais quel sera le prix à payer ? Dans tous les cas, prenez votre temps avant de passer à l’action et évitez de créer un choc et précisez où vous en êtes étapes par étapes.

1) Est-ce que vous avez déjà parlé à votre patron de façon positive de votre situation actuelle ? 

Débordé :

Avez-vous travaillé sur vos priorités avec votre supérieur ? Avez-vous demandé un temps de repos ? Ou encore, avez-vous songé à repousser un échéancier ?

Toutes ces discussions avec votre patron l’aideront à mieux comprendre la situation et peut-être à prendre des décisions pour vous aider. Pour dire à votre patron que vous êtes débordé, vous pouvez dire quelque chose du genre :

« Dernièrement, j’ai vu mon nombre d’heures supplémentaires augmenter. Rien de trop sévère pour le moment. Par contre, il faudra garder un oeil sur la situation ABC en cours, car j’ai l’impression qu’elle pourrait nous réserver des surprises et nous empêcher d’atteindre XYZ objectifs. Une solution pourrait être de … »

Cette première étape de discussion est importante car elle évitera un choc à votre gestionnaire si vous décidez, même après avoir lu cet article, de lancer un ultimatum de départ.

Ennui et manque de défis :

Avez-vous réfléchi à prendre des initiatives qui pourraient vous stimuler au sein de l’entreprise ? Avez-vous proposé vos services à votre patron et à vos collègues ? Et avez-vous des compétences à développer ?

Ne vous limitez pas aux demandes, prenez des initiatives et identifiez les trous dans les processus de l’organisation. Trouvez-vous un poste où votre leadership peut s’exprimer.

Avez-vous postulé ailleurs dans l’entreprise ? Avez-vous discuté des éléments qui vous passionnent avec votre patron et vos collègues ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   L'importance d'ajuster sa longueur d'onde sur le long terme

Tous ces échanges donneront des idées à votre manager de ce qu’il pourrait vous déléguer. Encore une fois cette étape est importante, elle évitera un choc à votre gestionnaire si vous décidez de partir…

Votre salaire vous semble trop bas :

Vous parlez à vos amis et vos collègues et vous vous rendez compte que tout le monde a un salaire 20% plus haut que vous. Ou encore, vous regardez les postes affichés ailleurs et vous constatez que les salaires sont plus élevés. Ou tout simplement vous avez de nouveaux projets personnels qui vous demandent plus de d’argent…

Vous considérez alors que votre salaire ne vous va plus. Avant d’aller en parler avec votre d’ailleurs, allez-y par étape et surtout, analysez votre situation au sein de l’entreprise.

Avez-vous atteint tous vos objectifs ? Allez-vous régulièrement au-delà des attentes ?

Le mieux est de demander à votre patron son point de vue : parfois on peut être surpris par le décalage de ce qu’on pense et de ce que votre patron et collègues perçoivent. Avant toute demande, validez que vous êtes dans une bonne position.

Ensuite, cela fait combien de temps que vous êtes dans l’entreprise ?

Si vous venez d’arriver, ce ne sera pas la même approche. La première conversation avec votre responsable sur le niveau de votre salaire devrait donc être orienté sur des sujets qui touchent la rémunération en général et non sur le fait que vous voulez une augmentation.

Posez des questions telles que :

  • Quel est le processus pour augmenter son salaire ?
  • Demandez-lui ce que vous pourriez faire pour l’aider à obtenir une augmentation ?
  • Ou encore, interrogez-le sur votre positionnement par rapport à l’échelle salariale.

Toutes ces questions le feront lui-même réfléchir sur votre situation et il pourrait peut-être par lui-même, prendre l’initiative de trouver une solution pour vous augmenter.

L’objectif, dans toute situation indésirable, est d’en parler d’abord positivement pour aider à faire avancer la réflexion. Vous devez ensuite laisser la place à votre patron pour prendre des initiatives. N’imposez rien, indiquez juste la direction qui vous intéresse…

2) Laissez un peu de temps passer… 

La clé, c’est le temps !

Maintenant que vous avez parlé positivement à votre patron de la réalité de ce que vous vivez, donnez lui et donnez vous du temps. Donnez une chance aux idées et aux suggestions de prendre place. Si vous voyez que rien ne bouge après 1 mois, vous pouvez relancer. Vous pourriez alors être tenté de passer à l’étape « ultimatum » si vous constatez qu’il n’y a aucun changement.

Et dire à votre patron que vous pensez à quitter car vous êtes malheureux ! Attention car il est impossible de revenir en arrière après ce genre d’ultimatum. Vous allez signaler à votre patron votre instabilité et s’il est en train de mettre en place des actions pour changer la situation, peut-être que cela pourrait le refroidir en pensant que votre décision est déjà prise. Et que malgré ce qu’il proposera, rien ne changera votre état d’esprit car vous êtes déjà sur le départ…

3) Vous n’avez plus de patience !

Vous n’avez qu’un chose en tête vous voulez quitter. La patience vous fait défaut. Vous avez parlé à votre patron de la situation, vous avez laissé du temps, vous avez relancé positivement, mais vous n’avez plus la patience d’attendre.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Un secret pour être heureux au travail

Pour vous, la prochaine étape sera de commencer à chercher un autre travail. Un des avantages de chercher un autre emploi est de mieux connaître la réalité du marché. Vous serez alors plus convaincu qu’il est possible de trouver mieux ailleurs… ou pas !

Cela vous aidera peut-être à changer votre perspective sur ce que vous avez aujourd’hui. De plus, pendant tout ce temps de recherche, vous allez par la même occasion, ajouter du temps aux actions que vous avez lancé dans les derniers mois.

Et pendant que vous passez à l’action de votre côté, vous donnez du temps à votre patron pour faire changer la situation. On ne sait jamais mais les surprises existent !

Par exemple, une restructuration est lancée et voilà qu’une opportunité apparaît… Imaginez maintenant que vous aviez menacé votre patron de quitter : pensez-vous qu’il fera appel à vous ou à une autre personne motivée et qui n’a montré aucun signe d’ambivalence ?

Conclusion si vous pensez à quitter 

Mon conseil est qu’il ne sert à rien de menacer votre management avec votre départ.

La seule approche qui donne le plus de résultats pour avancer sa carrière est d’informer la direction sur que vous voulez et ce, de façon toujours positive et constructive. Menacer de quitter laisser des traces, alors à éviter.

Essayez et vous verrez !

Photo by Nick Fewings on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *