Comment gagner du temps ? La clé c’est ralentir

Partager l'article :

La vie nous pousse souvent à aller à une vitesse qui n’est pas notre vitesse naturelle. Parfois cela va trop rapidement, et il faut ralentir et parfois c’est l’inverse. En fait l’inverse c’est lorsque l’on va trop vite pour certaines choses et pas assez pour d’autres. Par exemple, prendre plus de temps pour méditer et accélérer notre bien-être. Négliger des parties importantes de nos vies, c’est souvent d’oublier de les accélérer pour atteindre notre équilibre. Aller à la bonne vitesse pour l’ensemble des éléments de votre vie n’est pas toujours facile. 

Avez-vous remarqué que lorsque l’on doit ralentir ou accélérer par rapport à notre vitesse naturelle cela n’est jamais agréable ? Ne pas avoir pris de pause dans la journée, ou encore attendre 1 h que votre conjoint soit prêt à partir. Dans les deux cas, ne pas aller à la bonne vitesse n’est pas optimal et brûle notre énergie. 

Aujourd’hui, je suis tombée sur un nouveau concept le « slow living ».

  • S = Sustainable—ne pas avoir d’impact négatif
  • L = Local – pas de produit créé loin
  • O = Organic—pas de production de masse 
  • W = Whole—pas d’aliment transformé

Ce n’est pas un concept récent me direz-vous, c’est sorti dans les années 90, je vous l’accorde, mais le concept de jouer avec la vitesse est excellent. Il faut le faire dans toutes les sphères de nos vies. Je choisirais même l’expression :

Right speed living

 l’ajustement dans tous les sens :

  • augmenter et réduire la vitesse selon nos besoins

Vivre autrement et chercher sa bonne vitesse, et ce dans tous les domaines, même au travail, est la voie royale pour être bien. Si l’on prend le temps de ralentir, tout sera plus facilement visible. Par exemple, nous voyons plus de détails lorsque nous marchons que lorsque nous sommes en voiture. C’est la même chose avec notre vitesse d’action dans une journée. En ralentissant, certains détails seront plus clairs et cela nous aidera à prendre des décisions et gagner du temps. Gagner le bon temps !  

Ralentir — pourquoi l’exercice est important ?

Vivre plus lentement c’est un moyen de comprendre s’il est possible de vivre avec moins de to do dans notre liste et nous sentir aussi bien et peut-être même mieux. Ralentir, nous permet d’identifier ce qui est vraiment important et d’éliminer les superflus provenant de la société. Ralentir aide à identifier les éléments de notre liste qui ne nous appartiennent pas vraiment.

Pourquoi est-ce si difficile de ralentir ?

D’abord la société est très exigeante et nous nous imposons ces exigences dans notre quotidien. Si les autres peuvent le faire, nous aussi, nous pouvons le faire ! Il faut aider les enfants avec leurs devoirs, être performant au travail et travailler idéalement plus de 40 h par semaine pour démontrer notre engagement. Il faut être le meilleur conjoint, être à l’écoute, faire au moins 3 fois l’amour par semaine, il faut faire du sport, voir ses ami(e)s, sa famille, bien manger, faire du yoga, de la méditation… Sans compter la nouvelle langue qu’on voulait apprendre et les cours de chant que l’on voulait commencer.

La société est tellement exigeante qu’il y a de fortes chances que le mouvement « slow living » soit apparu pour nous aider à gérer cette charge mentale. 

Il y a trop de choses à faire dans le temps disponible et si l’on ralentit il y a des risques, selon nous, de ne pas être à la hauteur des attentes, de nos attentes. Il y a donc deux paramètres dans l’équation.

Vitesse = nombre d’attentes/temps disponible

Photo by Tim Gouw on Unsplash

Il faut choisir ce qui est important et à quelle intensité/vitesse le faire. D’ailleurs, cela me fait penser au livre — The subtle art of not giving a fuck (L’art subtil de s’en foutre) de Mark Manson.

Les besoins

Comme je l’indiquais plus haut, pour aller à la bonne vitesse il faut trouver le bon équilibre entre nos attentes et le temps disponible. Nos attentes devraient être liées à nos besoins. Par contre, il est difficile de traduire  nos besoins en actions concrètes, car les besoins sont bien souvent des concepts intangibles tels que l’authenticité, la créativité, l’estime de soi, l’expression sexuelle, l’ordre, l’empathie… Par contre, comment passer d’un concept intangible à des actions concrètes et influencer nos attentes ? Un premier élément de réponses va provenir de nos émotions. 

Les émotions

Par exemple, en communication pacifiste (CNV) on nous enseigne que les émotions vécues nous aident à déterminer si un besoin est comblé. Par exemple, lorsque nos besoins sont comblés nous éprouvons des émotions telles que le calme, la joie, la gratitude, la fierté, la sensation d’être à l’aise, attentif… Dans le cas contraire, les émotions ressenties seront  davantage la confusion, l’embarras, l’ennui, l’envie, la haine, l’angoisse, l’amertume… 

Par conséquent, si la majorité des émotions que l’on vit sont positives, il y a de fortes chances que nos besoins soient satisfaits. 

Les attentes

Concrètement, il faut donc passer à travers nos émotions pour identifier ce qui ne va pas, passer de l’émotion au besoin. Ensuite, il est possible de commencer à penser aux actions. Si nous identifions un besoin non comblé, il est alors possible de passer à l’action. Par exemple, si nous sommes déçus et que l’on détermine que cela vient du fait que notre besoin d’accomplissement n’a pas été atteint, il est possible, par la suite, d’analyser pourquoi ? Est-ce parce que l’on n’avait pas assez de temps pour atteindre le niveau de qualité que l’on espérait ? Nos attentes étaient-elles alignées avec la situation? Car le besoin d’accomplissement peut être atteint que si l’on fixe les bonnes attentes en fonction de la situation. 

Les attentes sont donc liées aux besoins et elles peuvent être modifiées en fonction de la situation tout en conservant nos besoins. Tandis que les besoins sont plus fondamentaux donc moins facilement influençables. Il est donc possible de jouer avec ses attentes afin qu’elles rejoignent notre besoin.

Photo by Anthony Martino on Unsplash

Comment trouver du temps en jouant ?

Pour atteindre la bonne vitesse, il faut jouer avec le nombre d’attentes sur le temps disponible. Il y a quelques astuces possibles pour trouver et jouer avec le temps. Car c’est surprenant, mais oui, il est possible de jouer avec le temps.

Jeu #1 — Ralentir 

C’est contre-intuitif, mais ralentissez et voyez quel effet le changement de vitesse aura sur votre perception de vos attentes et vos besoins. Peut-être que vous pourrez réduire vos attentes tout en respectant vos besoins. Une des sphères importantes de vos vies est le travail. Ralentissez au travail, faites moins d’heures par exemple, ou prenez plus de pauses pendant les heures du boulot. Faites des mini méditations entre vos meetings. Cet exercice de ralentissement sera très révélateur.

Jeu #2 — Changer le référentiel d’analyse

Par exemple, on n’a pas assez de temps pour apprendre à parler une nouvelle langue. Il faut simplement se permettre de planifier notre organisation sur une plus longue période. Une semaine n’est qu’un concept inventé par l’homme. Il est possible de voir notre vie en cycle beaucoup plus grand, ce faisant on a beaucoup plus de temps de disponible pour y entrer tous nos objectifs. On peut faire des choses une semaine sur deux par exemple, ou 1 fois par mois, se donner des objectifs sur le long terme…

Jeu# 3 — Combiner 

Il faut combiner plusieurs besoins en 1 action, ce faisant on augmente en quelque sorte le temps disponible. Par exemple,

    • Choisissez un travail qui nous permet de nous développer personnellement.
    • Entretenez des amitiés avec des personnes qui font des activités sportives ou relaxantes qui vous intéressent. Ayez des amis qui stimulent votre développement personnel. Personnellement, j’en ai un qui ne donne pas sa place! 
    • Ayez des projets avec votre partenaire qui répondent à des besoins communs, travaillez sur l’amélioration de la maison ensemble, faites du sport, remettez-vous en forme ensemble…
    • Faites des activités sportives avec vos enfants,
    • Nettoyez la maison en famille en mettant de la musique. Mon père aimait que la maison soit propre et rendait l’activité hebdomadaire beaucoup plus plaisante en mettant de la musique. Entre deux tâches, on dansait ! Avec le temps on est devenu beaucoup plus efficace.
    • Allez au boulot en écoutant des livres audio.
    • Faites des siestes et méditations en famille.

Idéalement la plupart des actions/tâches que vous faites devraient répondre à plus qu’un besoin surtout les tâches qui vous prennent le plus de temps, comme le travail. Si votre emploi ne vous permet pas de vous développer ou encore d’atteindre d’autres objectifs, N’hésitez pas! Changez d’emploi.

Jeu#4 — Éliminer & Déléguer 

Il faut identifier tout ce que l’on peut déléguer, commencez par ces tâches que vous n’avez pas réussi à combiner. Identifier toutes les tâches qui n’ajoutent rien ou touchent peu vos besoins. Idéalement les éliminer, ou les déléguer

Éliminer ces projets dans votre liste que vous n’avez jamais temps de faire, ils vous pèsent pour rien. Éliminer votre attente et le projet par la même occasion.  Si vous ne l’avez pas fait pendant des semaines c’est peut-être que ce n’est pas si important.

Jeu #5 — Réduisez vos attentes

Acceptez qu’il soit plus important qu’une chose soit faite plutôt que parfaite, lâchez prise et laissez aller ces attentes qui n’ajoutent pas grand-chose à votre bonheur !

Comment trouver la bonne vitesse ?

Avant d’optimiser le nombre d’attentes et le temps imparti pour y répondre, il est essentiel d’avoir une vue d’ensemble. La bonne vitesse générale nous guidera pour faire des choix et prioriser.

Pour trouver la bonne vitesse, il est important de regarder l’ensemble des aspects de notre vie séparément et ensuite les combiner afin de vérifier si la charge est raisonnable. Vérifier si nos attentes sont réalistes.

Regardez vos besoins en fonction de grands thèmes tels que : la famille, les amis, la santé, le développement personnel, notre environnement physique, notre carrière, nos finances, notre partenaire, votre communauté, notre vie spirituelle…

Il se peut que vous ayez d’autres thèmes importants, pas de soucis ajoutez les à la liste. L’exercice ici est de faire un état des lieux, régulièrement. Notez à quel niveau le thème se situe dans votre évaluation (1 c’est pas super et 10 c’est plus que parfait) et pourquoi? 

Par exemple :

  • Côté famille ça va bien, car je sens que mes relations sont fortes, ma famille sait qu’elle peut compter sur moi et l’inverse est aussi vrai. J’arrive à cuisiner de bons petits plats comme je les aime tous les jours. J’ai de belles conversations et nous faisons régulièrement des activités ensemble. Je mets 8/10, car j’aimerais néanmoins avoir plus de temps individuellement avec chaque membre de la famille.
  • Côté travail, j’aime mon travail. J’apprends tous les jours et j’ai d’excellentes relations avec mes collègues. Le matin avant de partir au boulot je suis pleine d’énergie. J’ai hâte d’avancer mes dossiers. Note : 7/10, car j’aimerais avoir plus de vacances et approfondir mes connaissances en comptabilité, mon domaine d’expertise, mon but étant de prendre plus de responsabilités et de devenir un jour le comptable en chef.
  • Du côté santé, je prends le temps régulièrement de faire des suivis avec les différents spécialistes et je fais mes « check up » régulièrement. Je suis en forme. Je réussis à faire du vélo régulièrement et je marche mes 10 000 pas par jour. Note : 7/10, car, j’aimerais un jour faire un marathon et je ne prends jamais le temps d’aller courir. 

Il est important de prendre le temps d’identifier ses attentes. Quelles sont-elles ?  Qu’est-ce que ça prendrait pour y arriver ? De combien de temps ai-je besoin pour y arriver ? Pour répondre au point 2 du tableau (Amélioration) une option possible est de tester ce que je vous disais plus haut et d’aller plus lentement : ralentir.

Vous allez peut-être remarquer que vos attentes sont beaucoup trop importantes pour le temps dont vous disposez.

Alors, comment faire ? Il est possible de jouer avec le temps un peu et utiliser les astuces présentées plus haut, mais il faudra aussi jouer avec votre perception de ce qui est le minimum nécessaire pour atteindre vos attentes. Je parle ici d’attente de non de besoin. Car il est très possible d’avoir les mêmes besoins, mais de les atteindre en ayant des attentes différentes.

Conclusion

Ralentir pour aller à la bonne vitesse est important, car cela aide à identifier ce qui est essentiel. Ce faisant, nous allons choisir par le fait même ce qui est important pour nous. Alors, prenez le temps de ralentir et de vous écouter.

Il se peut aussi que vous notiez des éléments de vos vies qu’il faut amplifier, en faire plus par unité de temps, donc aller plus vite. Par exemple prendre plus de temps pour soi et s’écouter, faire plus de méditation ou prendre le temps de manger à la place de travailler sans cesse.

L’équilibre vient en choisissant la bonne vitesse pour chaque élément de nos vies.

Note

Cet article participe à l’événement interblogueurs slowpreneur : comment ralentir pour mieux travailler et gagner du temps pour soi ? » organisé par Caroline du blog Mes recettes naturelles. D’ailleurs, je vous invite à découvrir son univers et mon article préféré est Bonheur au travail : 3 ressources pour s’en approcher. N’oubliez pas de voter pour mon article si vous l’avez apprécié en cliquant sur ce lien.

Photo by Erwan Hesry on Unsplash

4 réflexions sur “Comment gagner du temps ? La clé c’est ralentir”

  1. Louisette Laflamme sur dit :

    Je ne savais pas que c’était toi Isabelle mais je me disais ça ressemble à Isabelle pour arriver à la fin et voir ta photo, très très bien cet article , je ne suis pas surprise c’est vraiment la perfection . Louisette.

    • Isabelle sur dit :

      merci Louisette, je tente de partager mes théories développer depuis des années en gestion d’équipe ici. J’espère aider et inspirer tout le monde à devenir de meilleur leader pour leur équipe.

  2. J’aime beaucoup l’idée de regarder le temps sur une autre échelle. Cela permet tout de suite de faire descendre la pression et de faire remonter les priorités. Merci pour ton article plein de sources d’inspirations et de méthodes pour les mettre en place.
    Est-ce que tu conseilles de chercher à avoir un niveau d’équilibre partout ? Peut-être qu’il faut abandonner certains domaines ?

    • Isabelle sur dit :

      Merci Caroline, il faut parfois abandonner certains domaines temporairement 😉 , pour atteindre l’équilibre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*