Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Découvrez 5 questions vraiment engageantes pour votre équipe !

Questions engageantes pour sont équipe

En tant que manager, on peut avancer en répondant aux demandes de sa hiérarchie et de ses collègues ou alors, on peut prendre les devants et être « proactif ». Il existe justement plusieurs moyens d’être proactif, en particulier en devenant un voyageur du temps.

Et un des meilleurs moyens pour le devenir est de poser des questions engageantes à son équipe. N’attendez pas que les demandes ou que les problèmes soient insolubles pour réagir, mais stimuler vos collaborateurs pour qu’ils identifient des actions efficaces à mettre en œuvre en leur posant les bonnes questions.

1. Quels sont les accomplissements dont vous êtes le plus fiers ?

Prendre le temps de réfléchir sur les réussites concrètes d’une équipe aide à développer plusieurs aspects importants :

  • La reconnaissance entre les collègues, mais aussi de la part du management.
    Trop souvent, on avance sans faire de pauses et sans recevoir des félicitations qui sont pourtant nécessaires pour rester motivées.
  • Augmenter les interactions et les apprentissages
    Savoir ce que son collègue a fait peut inspirer.
    Cela nous pousse à nous connecter avec les autres, mais aussi à comprendre les synergies potentielles dans les différentes tâches.
  • Le sentiment d’appartenance à une équipe
    Rien de pire pour un collaborateur que d’avoir l’impression qu’il est le seul à avoir travaillé.

Si personne ne communique sur la qualité du travail fourni et l’engagement, c’est peut-être ce qui va arriver et l’ambiance ne sera pas bonne. Partager les accomplissements aidera l’équipe à mieux comprendre les contributions de chacun et augmentera le sentiment d’appartenance.

Dans mes équipes, j’adore faire des sessions de « partages » : je les appelle : Fail party, Sharing Party, Demo Day…
Prenez un peu de temps pour trouver un nom qui fonctionne spécifiquement pour votre entreprise. Idéalement, il faut que l’évènement qui permet de répondre à cette question soit inspirant et motivant.

2. Est-ce que le rythme de travail est bon ?

Il est nécessaire de prendre régulièrement le « pouls » de la vitesse d’exécution dans votre équipe.

Si le rythme est trop lent…

Une équipe qui s’ennuie parce qu’elle a de moins en moins de demandes ou de responsabilités à assumer est une équipe qui risque de vite tourner en rond. Des collaborateurs qui sont dans cette situation vont aller chercher du travail ailleurs, comme aider d’autres équipes avec le risque que cela irrite le management… et les collègues ! Mais le personnel peut aussi chercher du travail dans une autre entreprise et donc, démissionner.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Podcast #1007 - Valérie Bécaert- Le manager est un voyageur du temps

Dans les deux cas, ce n’est pas une situation qui peut durer dans le temps et il vaut donc mieux le découvrir rapidement afin de proposer rapidement des solutions.

Si le rythme est trop rapide…

Une équipe qui court est une équipe qui hypothèque son avenir, son efficacité et ses résultats. Car on pense qu’en agissant ainsi, on avancera plus rapidement. Cela peut-être le cas a court terme. Mais sur une longue période, ça ne donnera pas de bons résultats.

Se presser en permanence demande beaucoup d’énergie alors que celle-ci pourrait être utilisée pour analyser, réfléchir, interagir, communiquer… Vous n’avez qu’à réfléchir à la dernière fois où vous étiez en retard et que vous cherchiez vos clés : les avez-vous trouvées plus rapidement ?

Passer à l’action maintenant !

Il est important que vos collaborateurs deviennent vraiment proactifs. Et pour cela, il faut évidemment prendre en compte la vitesse d’exécution des tâches. Si celui-ci est trop lent, il faut se poser la question de savoir si on peut s’ajouter un nouvel objectif.

Par exemple, mettre en place un nouvel outil plus performant. Ou encore, est-ce que l’on peut prendre plus de responsabilités pour aider l’entreprise à gagner et être plus efficace ? Si le rythme est trop rapide, il faudra prioriser. Il n’est vraiment pas bon d’avancer trop rapidement sur une longue durée. Lorsqu’on court en permanence, on ne prend pas assez de temps pour s’écouter, communiquer et prendre de bonnes décisions pour la suite.

Note : Ne vous inquiétez pas si vous devez ralentir pour éviter un burnout à votre équipe, car il existe plusieurs méthodes pour garder la bonne vitesse (ni trop lente, ni trop rapide) et augmenter le niveau de performance de son équipe. Investissez dans les méthodes de travail que je propose. Comment augmenter la productivité de son équipe ?

3. Est-ce qu’il y a des sujets qui vous intéressent et sur lesquels vous aimeriez en apprendre plus ?

Ici, il s’agit de stimuler la créativité et la curiosité. Si vous ne posez pas ce type de question, il est alors possible que le développement personnel des membres de votre équipe ne soit pas pris en considération. Si vous souhaitez avoir une équipe motivée et engagée, assurez-vous qu’elle se demande régulièrement ce qui est important d’apprendre !

Il y a plusieurs aspects à prendre en considération dans cette question :

  • Comment apprendre des autres départements de l’entreprise ?
  • Comment mieux comprendre nos produits, le business et notre secteur d’activité ?
  • Développer des compétences techniques, mais aussi en développement personnel.
  • Faire l’apprentissage de l’utilisation de nouveaux outils ou méthodes de travail
  • Comment intégrer les meilleures pratiques de l’industrie ?

Pour être engagé et excellent dans son travail, il n’y a rien de mieux que de se connaître. C’est pour cela qu’il faut poser des questions dans le but de stimuler cette connaissance interne !

4. Lorsque vous imaginez le futur, qu’aimeriez-vous y voir ?

Penser à un futur positif stimule ce qu’on veut voir arriver et donne de l’énergie aux bons éléments. Savoir ce que son équipe souhaite aide à y parvenir plus facilement.

Par exemple, si votre équipe demande plus de communication, ou plus d’outils, ou plus de temps, ou plus de quelque chose, vous pourriez discuter de comment il est possible de répondre à ses attentes tous ensemble. Mais surtout, il vous sera possible de motiver les collaborateurs à s’aider les uns les autres pour atteindre les objectifs fixés. Rien de mieux que d’être un acteur efficace de son propre futur !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   N'exigeons pas la résilience de nos équipes, poussons la communication

De plus, vous pourrez vous servir des rencontres d’équipe pour développer la concentration, le focus et l’engagement sur tout ce qui compte pour les collaborateurs. Il faut savoir que cette question stimule une bonne visualisation du futur et qu’elle donne de l’espoir !

5. Qu’aimez-vous le plus dans votre travail en ce moment ?

Ici, il s’agit de faire ressortir ce que l’équipe aime afin de continuer le processus engagé. On ne donne de l’énergie qu’à ce qui est visible. Il est donc très important de bien le définir pour pouvoir rester engagé.

De plus, vous savez qu’il est important de stimuler la communication positive dans toutes les relations, car « The science of Trust » nous montre qu’il faut en moyenne 5 interactions positives pour annuler l’effet d’une seule interaction négative…

Conclusion

Prenez le temps de poser ces questions engageantes à tous les membres de votre équipe, car elles stimulent l’engagement de façon continue. En effet, la motivation se cultive au quotidien et il nécessaire de se donner du temps pour la faire grandir. Comme vous l’avez compris, un bon moyen pour y arriver est de poser des questions… engageantes !!!

Photo de Towfiqu barbhuiya sur Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *