Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Soyez courageux ne « ghoster » pas vos collègues au travail !

ghoster au travail

Le « ghosting », de l’anglais « ghost » (fantôme), est une manière cruelle de gérer ses relations et ses responsabilités. Il s’agit de disparaître sans donner de nouvelles. Au travail, cette technique consiste à éviter de parler ou de répondre à un collègue pour éviter un conflit, des engagements ou des conversations difficiles.

Il y a de fortes chances que vous ayez déjà « ghosté » ou été « ghosté ».

On vous demande quelque chose et vous ne répondez pas, ou encore, on vous invite à une rencontre pour faire avancer un dossier important, mais vous avez d’autres priorités. Au lieu de contacter la personne pour trouver une solution, vous déclinez tout simplement l’invitation, sans rien dire.

Vous vous dites, si elle a vraiment besoin de moi, la personne me recontactera.

Et pourtant, vous auriez pu prendre les devants, communiquer avec la personne et lui dire que vous ne pouviez pas venir et trouver une solution. Par exemple, vous pouviez parler avec elle avant la rencontre ou encore, déplacer tout simplement la rencontre. Mais non, vous avez décidé de prendre le chemin le plus facile, transférer à l’autre et ghoster sans donner de nouvelles…

On l’a tous fait et on est toujours coupable. Mais il est important que ce mauvais comportement s’arrête et qu’on commence enfin à être courageux au travail.

Voici comment s’y prendre pour arrêter cette mauvaise habitude !

1. Apprendre à dire non

Commencez par vous sentir à l’aise pour dire « non » plus tôt et souvent. Pour vous aider à développer ce talent, je vous invite à aller lire cet article : dire non une vraie compétence.

Dire non est un art, car il s’agit tout simplement de trouver le bon angle, et ce, même si vous avez peur de décevoir vos collègues ou de ne pas être aimé par vos patrons. Fixer une limite claire peut vous aider à conserver votre pertinence professionnelle sur le long terme.

Dire oui à tout et « ghoster » par la suite pour fuir ses engagements n’est pas un signe de fiabilité.

2. Apprendre à avoir des conversations difficiles

Ensuite, si vous vous engagez à quelque chose et que cela ne se passe pas comme prévu, ne laissez pas vos attentes ou votre perfectionnisme vous empêcher de communiquer. Il est important de communiquer, même lorsque les choses ne vont pas comme prévu : « ghoster » son collègue, ne rien lui dire et espérer que les choses s’arrangent d’elles-mêmes ne s’appelle pas « prendre ses responsabilités ».

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment prendre des décisions au bon moment ?

Par exemple, vous avez à terminer un dossier d’ici vendredi et finalement, vous avez des imprévus qui font que vous ne pourrez pas tenir ce délai. Au lieu d’attendre vendredi et de « ghoster » votre collègue, communiquez dès que possible avec lui.

N’attendez pas le vendredi pour communiquer la mauvaise nouvelle.

Dites-vous qu’il pourrait peut-être vous aider ou encore, que d’autres éléments sont survenus qui font que ce vendredi n’est plus aussi critique. Et si vous devez annoncer une mauvaise nouvelle, il vaut toujours mieux être franc que de ne rien dire du tout.

Je vous invite aussi à lire cet article : comment oser dire ce que l’on pense ?

3. Apprendre à gérer ses trésors

Vous ressentez une émotion importante pendant une rencontre, c’est ce que j’appelle un trésor. Votre instinct vous dit que l’approche n’est pas bonne et que l’on va droit dans le mur. Au lieu de communiquer avec votre équipe, vous décidez de ne pas vous engager et peut-être même de vous tenir loin du projet.

Vous passez en mode, « j’attends qu’on me demande ». Eh bien, au lieu d’utiliser votre trésor à aider votre équipe, vous avez décidé de vous éloigner et de « ghoster » vos collaborateurs. Vous n’avez pas communiqué et vous vous tenez loin de la conversation. Les trésors sont très importants pour l’amélioration continue et pour l’atteinte des objectifs.

Si vous ne les utilisez pas en « ghostant » votre équipe, vous avez pris le chemin facile.  Vous avez laissé la mauvaise habitude du « ghosting » l’emporter. Nous avons tous un point de vue qui aide à identifier les meilleures approches pour atteindre le plus rapidement les objectifs : ne « ghostez » pas votre équipe et profitez de ce qu’elle peut apporter.

4. Apprendre à gérer son temps

Évitez de mettre un collègue dans une mauvaise posture. Ne pas accepter une rencontre et le dire à la dernière minute, c’est une mauvaise organisation. Prenez le temps de regarder les rencontres que vous avez organisées pendant votre semaine.

Prenez le temps de vérifier s’il vous est possible d’aller à tous les rendez-vous et si vous pouvez tous les préparer correctement. Sinon, avertissez le plus rapidement possible vos collègues. Personnellement, je regarde durant les vendredis fins de journée le planning de la semaine suivante et je vérifie que je n’ai pas trop pris de rendez-vous.

Si c’est le cas, j’avertis immédiatement pour trouver des solutions.

Conclusion

Vous « ghostez » vos collègues sans vous en rendre compte ? Le mot d’ordre pour éviter cette mauvaise habitude est COMMUNICATION IMMÉDIATE.

N’attendez pas pour prendre une décision ou faire une action et communiquez avec vos collègues, même si c’est difficile !

Photo by Diana Polekhina on Unsplash

5 réponses

  1. Merci de mettre à jour cette pratique courante en entreprise et au combien désagréable. Cela fait plusieurs années que j’ai décider d’arrêter de ghoster mes collègues et cela m’a permis de gagner en sérénité.

  2. Merci pour cet article. Effectivement cela m’arrive de « ghoster » mes collaborateurs. Mais c’est plus par manque de temps que d’envie. Par contre, je communique dessus des que j’en ai l’opportunité.

    1. Isabelle dit :

      effectivement c’est souvent une raison qu’on se donne pour ghoster les autres, le manque de temps. Plus on trouve des techniques rapides pour répondre le mieux c’est ! Personnellement, j’aime bien écrire un chat rapide et lancer la discussion. Au moins c’est lancer et la discussion avance au rythme que l’on peut.

  3. Jessica M dit :

    Il y a une affiliate manager qui me ghoste régulièrement… et ça me met dans un état d’énervement pas possible. Je ne supporte pas qu’on m’ignore juste parce qu’on a envie d’éviter une conversation pénible… les problèmes ne s’en vont pas juste parce qu’on les ignore !

    1. Isabelle dit :

      je comprends tellement cette frustration, et le pire dans tout ca c’est que les dossiers n’avancent pas vraiment, tout ca parce qu’on manque de courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *