Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Quoi faire quand ça ne clique pas avec son nouveau patron ?

Patron stressant

Est-ce que cela vous est déjà arrivé de travailler pour une entreprise et que votre patron est génial ? La vie au travail est alors fantastique ! Votre travail est stimulant, tout va bien… Mais votre patron est promu, relocalisé, ou encore, il a décidé de partir à son compte. C’est alors qu’un nouveau patron est mis en place. Il pourrait lui aussi être génial, mais là, pas de bol, ça ne clique pas !

Le travail que vous adoriez n’est plus aussi intéressant : la raison principale est que ça ne marche plus avec votre nouveau patron. Est-il possible que vous soyez partie du mauvais pied ? Avant de changer d’emploi, il y a peut-être la possibilité de modifier des choses ? Voilà quelques raisons typiques qui font que ça ne fonctionne pas.

Raisons que ça ne clique pas

Vous n’êtes pas aligné sur les attentes

Chaque fois que vous rendez un travail à votre patron, il semble toujours déçu et ne pas vraiment apprécier votre contribution. Il y a toujours quelque chose qui semble important et que vous avez oublié. Renseignez-vous sur ses attentes en matière de niveau de perfection. Comment atteindre la réussite pour des tâches particulières ?

Cela vous aidera à calibrer vos efforts et à mieux gérer votre temps. Honnêtement, rien de pire que de travailler dans le détail et la précision quand on n’a pas le temps et que votre patron ne regarde que les grandes lignes… ou l’inverse…

Votre patron ne semble pas vous apprécier

Durant toutes vos rencontres et rendez-vous, votre patron ne sourit pas. Pas de bonjour le matin et il ne semble pas vous porter une attention particulière. Avant de tirer des conclusions définitives, regardez comment votre patron traite tout le monde, et pas uniquement vous… S’il n’est pas particulièrement chaleureux en général, ce n’est peut-être dirigé contre vous : il s’agit que de son style de management.

Concentrez-vous donc sur les commentaires qu’il vous donne et non sur les sourires ou autres éléments d’interaction. Portez une attention particulière sur les commentaires qui vous donnent une indication sur vos performances plutôt que sur votre relation interpersonnelle.

Ensuite, après avoir « lâché prise » sur la relation interpersonnelle, une question se pose : est-ce que vous aimez ce genre de management ? Est-ce que ce style vous entraine vers la performance ? Si c’est bon, vous continuez sinon, il faut mettre en place une action pour changer la situation !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Les erreurs à ne pas faire pour vendre vos idées au travail !

Votre patron ne vous aide pas à prioriser les tâches

Ce n’est pas génial d’avoir une liste de tâches à réaliser qui s’allonge à l’infini sans savoir prioriser efficacement. Cette situation peut arriver si votre patron ne fait qu’ajouter des tâches sans communiquer de l’information sur l’importance et l’urgence de ce qu’il y a à faire. L’approche pour être efficace est de créer et rendre visible votre liste puis de la présenter à votre patron.

Ensuite, vous priorisez avec lui. Faites vraiment l’exercice ensemble. Cela l’aidera à mieux comprendre toutes vos responsabilités au quotidien.

Vous n’obtenez pas les commentaires dont vous avez besoin

Parfois, il arrive que le responsable ne donne aucun retour, ni positif ni négatif. Dans ce cas, il est impossible de savoir si l’on fait du bon travail. L’astuce est de poser des questions précises afin d’obtenir des commentaires dont vous avez besoin pour vous améliorer.

Lorsque votre patron comprendra que vous acceptez les critiques constructives, il est possible qu’il puisse commencer à vous en faire sans que vous ayez à en faire la demande.

Quoi faire pour s’en sortir ?

Avant de vous lancer dans une conversation « émotionnelle » et de lui dire que ça ne va pas, il est préférable de prendre du temps pour expliquer à votre supérieur comment il pourrait vous aider à être plus performant dans votre travail. Tentez l’approche positive et essayez de ne pas comparer votre patron actuel au précédent.

Soyez clair dans vos attentes

Partagez avec lui le genre d’informations dont vous avez besoin pour bien effectuer votre travail. Par exemple, le niveau de qualité, de détails, les délais attendus… Informez-le sur le temps moyen dont vous avez besoin pour faire tel ou tel type de tâche. Cette information pourrait vous éviter le stress de devoir tout faire à la dernière minute… Peut-être préférez-vous des demandes par écrit, ou qu’il prenne le temps en personne de vous expliquer ce qu’il attend ?

Personnellement, je n’aime pas que l’on me dise comment faire, je préfère qu’on me délègue le pourquoi et la date du résultat attendu. Ensuite, n’oubliez pas que lorsque l’on est en période de transition, l’adaptation nous demande de l’énergie : donnez-vous alors le temps de bien faire les choses !

Les alternatives

Il se peut que vous et votre patron soyez incompatibles (lire cet article – 3 signes d’incompatibilité avec son gestionnaire) ou incompétents (lire cet article – Comment travailler avec un patron incompétent ?). Mais avant de tirer des conclusions définitives et de commencer à chercher un autre emploi, prenez le temps d’être au clair avec vous-mêmes et votre patron afin d’identifier ce qui manque.

Ne lâchez pas, car il s’agit d’une période de transition. Parfois, c’est pendant ces moments que les meilleures opportunités de développement et de connaissance de soi surviennent.

Voyez ce défi comme une vraie possibilité d’apprentissage ! Et sachez que si c’était moi votre patron, j’apprécierais vraiment que vous preniez le temps de me parler afin que je puisse m’ajuster…

Photo by Towfiqu barbhuiya on Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *