Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Comment développer des compétences solides en leadership ?

développer compétences en leadership

Dans cet article, nous allons voir 7 façons de développer vos compétences en leadership ainsi que profiter d’une grille d’évaluation simple qui va vous aider à devenir un meilleur manager.

Ce sont des méthodes simples, applicables immédiatement, des méthodes qui en investissant seulement 10min par jour pourraient faire une vraie différence sur le long terme. `

Car vous le savez, la clé c’est de jouer avec le temps : et pour passer d’un état à un autre, il est important d’investir continuellement dans le développement de son savoir-faire !

Sommaire

  1. Étudier les leaders célèbres
  2. Développez votre intelligence émotionnelle
  3. Devenez un excellent communicateur
  4. Augmentez votre capacité à prendre des décisions
  5. Soyez flexible
  6. Encouragez la croissance et le développement des autres
  7. Évaluez constamment vos compétences en leadership
  8. Grille d’évaluation de son leadership

1. Étudiez les leaders célèbres

Apprenez de ceux qui ont réussi et prenez le temps de lire les livres suivants :

  • « Atomic habits » par James Clear
  • “The Lean Startup” d’Eric Ries
  • “Good to Great” de Jim Collins
  • “Start with Why” de Simon Sinek
  • “La puissance de la vulnérabilité” de Brené Brown
  • “L’intelligence émotionnelle” de Daniel Goleman
  • « Conscious business » par Fred Kofman
  • “Crucial conversation” par Kerry Patterson
  • “Le 7 Habitudes des gens très efficaces” de Stephen Covey
  • « Winners Dream » par Bill McDernott , Joanne Gordon
  • “Nine lies about work” par Marcus Buckingham, Ashaley Goodall
  • “Creativity inc” par Ed Catmull and Amy Wallace

Pour trouver le temps d’intégrer ce qu’ils contiennent, je vous conseille de les écouter en audio (podcast), lorsque vous allez marcher pour prendre l’air ou pendant une pause durant votre journée de travail.

Et vous, vous pouvez également le faire pendant que vous cuisinez : l’idée est de combiner l’écoute avec une tâche facile, qui ne demande pas de faire des efforts intellectuels.

2. Développez votre intelligence émotionnelle

La capacité à comprendre et à gérer ses propres émotions, ainsi que celles des autres, est un élément clé du leadership.

Le développement de l’intelligence émotionnelle au travail peut aider à améliorer la communication, les relations interpersonnelles, la prise de décision et la résolution de problèmes…

Quelques astuces pour la développer :

  • Prenez conscience de vos émotions :

le premier pas pour développer son intelligence émotionnelle est de prendre conscience de ses émotions. Le meilleur moyen pour identifier que l’émotion présente ne vous servira pas et pourrait même vous nuire pendant une conversation, est de reconnaître quand son propre pouls monte au-delà de 100 pulsations par minute. Dès que c’est le cas, calmez-vous rapidement. Prenez une grande respiration, et faites autre chose. Je conseille fortement de ne pas réagir trop rapidement lorsque votre pouls est au-delà des 100 pulsations par minute.

  • Pratiquez l’empathie :

l’empathie est la capacité de comprendre les émotions et les perspectives des autres. Certains pensent que c’est du BS (« bullshit l’empathie »), surtout en entreprise. Si c’est le cas, soyez sceptique et testez : vous verrez que lorsque votre interlocuteur se sent compris, il est plus facile de négocier par la suite.

  • Gérez votre stress :

la gestion du stress est une autre compétence importante pour le développement de l’intelligence émotionnelle. Le stress diminue l’énergie et peut vous faire basculer dans ce que j’appelle le mode « hypersensible ». On perd alors notre capacité à écouter. Apprenez à identifier les situations qui vous stressent et à utiliser des techniques de gestion des émotions pour vous aider à rester calme et concentré. Par conséquent, savoir prendre des pauses régulièrement fait partie des tâches d’un leader pour développer son intelligence émotionnelle.

  • Pratiquez la résolution de conflits :

savoir bien gérer un conflit ou une dispute est une compétence importante en matière d’intelligence émotionnelle. On commence par développer de l’empathie, on comprend les besoins, on écoute et ensuite, on peut véritablement passer à l’action pour trouver une solution. Une excellente méthode à apprendre est la CNV (communication non violente), pour régler les conflits. Par ailleurs, je vous conseille de lire : « crucial conversation » (voir la liste plus haut)

3. Devenez un excellent communicateur

La communication efficace est une compétence importante pour un leader, car elle permet de transmettre correctement des idées et de résoudre les problèmes de manière efficace. Devenir un excellent communicant est un processus de développement en continu et qui nécessite de la pratique.

  • Écoute active :

la première étape pour devenir un excellent communicateur est d’être un auditeur attentif. Écouter activement signifie être présent dans la conversation, poser des questions pour clarifier et comprendre le points de vue des autres. À partir de là, il vous sera possible d’ajuster votre message en fonction de votre interlocuteur, de ses intérêts et de ses besoins et d’ajuster sa fréquence (voir plus bas, lien avec la longueur d’onde).

  • Soyez précis :

un excellent communicateur est capable de transmettre des idées et des informations de manière claire, concise et avec précision. Pour y arriver, il est important de bien comprendre le niveau de détails qui est nécessaire à votre interlocuteur. Évitez le jargon trop technique pour parler !

  • Développez la qualité de votre communication :

mon astuce pour apprendre à développer la qualité de sa communication est de communiquer en ayant toujours en tête les éléments de la longueur d’onde – Fréquence et vitesse. Est-ce que le sujet dont je parle est intéressant et au bon niveau de détail pour mon interlocuteur ? Est-ce que je vais à la bonne vitesse pour transmettre mon message ? Si je parle trop rapidement, je vais « étourdir » la personne, et si je suis trop lent, je vais l’ennuyer.

  • Soyez respectueux :

la communication respectueuse est un élément clé de la réussite en tant que communicant. Évitez les critiques ou les jugements, et utilisez des mots qui reflètent votre respect pour les autres. Honnêtement, je peux vous dire que ce n’est pas donné à tous de prendre en considération l’autre dans sa communication : c’est une vraie compétences à développer au quotidien !

  • Utilisez les bonnes formes de la communication :

comprendre les différents styles de communication et savoir comment les utiliser est essentiel pour être un excellent communicant. Apprenez à utiliser différents canaux de communication (par exemple, l’oral, l’écrit, la vidéo, etc.) et adaptez votre style à votre public.

  • Pratiquez, pratiquez, pratiquez :

comme toujours, la pratique est essentielle pour améliorer vos compétences en matière de communication. Utilisez le passé pour apprendre et réfléchir sur les interactions qui se sont déroulées et répétez les situations où vous avez besoin d’amélioration.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Podcast #1005 - Robert Rioux - Le manager est un voyageur du temps

4. Augmentez votre capacité à prendre des décisions

Les leaders doivent être en mesure de prendre des décisions rapidement et de manière efficace, en tenant compte des conséquences potentielles.

  • Apprenez du passé :

honnêtement, je peux vous dire que l’expérience aide beaucoup. Aujourd’hui, après des décennies d’expérience, je me rends compte qu’il existe des « modèles »  d’action, relativement répandus selon les situations, dans les décisions qui doivent être prises. Ces façons de faire sont influencées par la culture de votre entreprise ou de votre domaine d’activité. Par exemple, en production manufacturière, si on dit « line down », ça veut dire « top priorité » à la remise en route de la ligne : on passe en mode « urgence ». À ce moment-là, des décisions qui ne seraient potentiellement pas permises le deviennent.

  • Collectez et analysez des informations :

la première étape pour prendre une décision éclairée est de collecter des renseignements. Cela implique de rassembler toutes les informations pertinentes, telles que les faits, les chiffres, les opinions et les perspectives des différentes parties prenantes. Attention à ne pas vouloir obtenir trop de détails car cela vous ralentirait dans votre prise de décision. Le « timing » dans la prise de décision is « everything » .

modèle de prise de décisions

  • Identifiez les options :

Après avoir collecté et analysé les informations, identifiez les différentes options possibles. Considérez les avantages et les inconvénients de chaque possibilité, ainsi que leur impact potentiel sur les parties prenantes. J’aime bien regarder les situations extrêmes lorsque je développe mes options. Par exemple, si tout va trop bien et qu’on a trop de clients, comment fait-on pour croître rapidement ? Il est également nécessaire de considérer la situation inverse : on n’a plus assez de client, que fait-on alors ? Vous allez souvent remarquer qu’il y a des éléments de solutions qui sont semblables dans les deux cas extrêmes. Et dès qu’une solution fonctionne dans les deux cas, on sait que cette solution est la bonne !

  • Évaluez les risques :

avant de prendre une décision, évaluez les risques associés à chaque option. Considérez les risques financiers, opérationnels et réputationnels, ainsi que les risques liés à l’impact sur les parties prenantes. Quel est votre plan Z ? (si vous ne savez pas ce qu’est un plan Z, allez lire l’article)

  • Prenez la décision :

après avoir collecté des informations, analysé les données, identifié les options et évalué les risques, prenez une décision éclairée. Assurez-vous que la décision est alignée avec vos objectifs et votre vision à long terme. Ne tardez pas trop, car prendre trop de temps pour se décider est aussi une « décision », comme celle de ne rien faire et de rester dans le statu quo.

  • Évaluez les résultats :

évaluez les résultats et apprenez de l’expérience. Identifiez les succès et les opportunités d’amélioration, et utilisez ces informations pour affiner vos compétences de prise de décision à l’avenir.

5. Soyez flexible

Les leaders doivent être en mesure de s’adapter aux changements rapides et aux situations imprévues, bien plus que je ne l’aurai imaginé dans le passé quand j’ai commencé mon métier de gestionnaire. Tout change, votre patron, votre poste, votre équipe, le produit que vous développez… Être flexible au travail signifie être capable de s’adapter aux changements et de s’ajuster aux différentes situations.

  • Restez ouvert d’esprit :

soyez prêt à accepter de nouvelles idées et de nouvelles façons de faire les choses. Pour vous aider, assurez-vous de toujours avoir de l’énergie, évitez d’être épuisé. S’adapter aux changements demande toujours un peu plus d’énergie que de suivre une routine.

  • Élargissez vos compétences :

en développant de nouveaux savoir-faire, vous pouvez être plus utile dans des situations diverses. Et surtout, vous pourrez remplir des fonctions très différentes, en lien avec les besoins de l’entreprise. Avoir une spécialité est une bonne chose, mais ajoutez-y une flexibilité : c’est mieux !

  • Soyez adaptable :

soyez prêt à changer de tâches ou de rôle pour répondre aux besoins urgents de l’entreprise.

  • Travaillez en équipe :

en étant en interaction avec les autres, vous pouvez mieux collaborer et partager vos compétences pour atteindre un objectif commun.

  • Restez positif :

maintenez une attitude positive et résiliente, même dans les moments difficiles. Il est facile de basculer dans l’énergie négative. Le leader doit donc faire attention de maintenir son équipe dans l’énergie positive, afin de trouver des solutions créatives aux situations parfois injustes.

  • Prenez des risques :

soyez prêt à sortir de votre zone de confort et à essayer de nouvelles choses. Ayez peur mais faites-le quand même !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Apprendre à prioriser facilement

En étant flexible, vous pouvez devenir un atout précieux pour votre entreprise et développer plus fortement votre carrière. En travaillant sur toutes ces compétences, vous pouvez apprendre à gérer les défis et les opportunités avec plus d’agilité tout en restant efficace et productif dans des environnements de travail en constante évolution.

6.Encouragez la croissance et le développement des autres

Les leaders doivent être en mesure de motiver et de soutenir les autres pour atteindre leurs objectifs.

Vous devez être un modèle pour les autres.

En mettant en place ces actions, vous pouvez encourager la croissance et le développement de vos employés, améliorer leur performance et leur fidélité à l’entreprise.

7. Évaluez constamment vos compétences en leadership

Soyez ouvert à la critique constructive et continuez à vous améliorer en vous fixant des objectifs réalisables.

Comme expliqué plus haut, soyez un modèle de développement personnel !

  • Identifiez les compétences en leadership :

il existe différentes compétences en leadership, notamment la communication, la prise de décision, la gestion du temps, la résolution de problèmes, l’écoute active et la gestion des conflits. Identifiez les compétences que vous devez développer et celles que vous maîtrisez déjà.

  • Utilisez des outils d’auto-évaluation :

il existe des outils d’auto-évaluation gratuits, en ligne, que vous pouvez utiliser pour évaluer vos compétences en leadership, telles que des questionnaires ou des tests. Je vous ai même préparé une grille d’évaluation de votre leadership. Voir plus bas.

  • Demandez des feedbacks :

il n’est pas toujours facile de demander du feedback, mais je vous garantis que plus vous allez le faire et plus ce sera facile. Demandez à vos supérieurs, vos collègues et vos employés, de vous donner des feedbacks honnêtes sur votre style de leadership, vos forces et vos faiblesses. Utilisez ces informations pour identifier les domaines que vous devez améliorer. Pour vous lancer, commencez plutôt avec des collègues de confiance.

  • Développez un plan d’action :

en utilisant les informations obtenues à partir des étapes précédentes, élaborez un plan d’action pour développer vos compétences en leadership. Identifiez les décisions que vous devez prendre, les ressources que vous devez utiliser et les délais que vous devez respecter pour atteindre vos objectifs.

  • Suivez votre progression :

suivez votre progression en utilisant des indicateurs de performance tels que les objectifs SMART (spécifiques, mesurables, atteignables, pertinents et temporels). Évaluez régulièrement vos progrès et adaptez votre plan d’action en conséquence.

Conclusion

Il est important de noter que le développement des compétences en leadership peut prendre du temps et nécessite de la pratique.

Mais en persévérant et en restant motivé, vous pourrez devenir un leader efficace et un modèle pour votre équipe.

Grille d’évaluation de vos compétences en leadership :

  • Vision : avez-vous une vision claire pour votre entreprise ou votre équipe, et êtes-vous en mesure de communiquer cette vision de manière efficace ?
  • Communication : êtes-vous capable de communiquer de manière claire et efficace avec vos employés et vos collègues, en écoutant activement et en répondant aux besoins de chacun ?
  • Prise de décision : êtes-vous en mesure de prendre des décisions éclairées et stratégiques, en utilisant des données et des informations pertinentes pour atteindre les objectifs de l’entreprise ?
  • Gestion du temps : êtes-vous capable de gérer votre temps de manière efficace, en priorisant les tâches importantes et en restant organisé pour atteindre vos objectifs?
  • Résolution de problèmes : Êtes-vous capable de résoudre efficacement les problèmes, en utilisant des méthodes de résolution de problèmes et en encourageant la créativité et l’innovation?
  • Gestion des conflits : êtes-vous en mesure de gérer les conflits de manière constructive, en utilisant des compétences particulières en communication et en résolution de problèmes afin d’aider les parties prenantes à trouver une solution satisfaisante pour tous ?
  • Motivation : êtes-vous en mesure de motiver et d’inspirer vos employés, en créant un environnement de travail positif et stimulant pour atteindre les objectifs de l’entreprise ?

Une fois que vous avez évalué vos qualités dans le domaine du leadership, vous pouvez utiliser ces informations pour développer un plan d’action précis afin d’améliorer vos compétences et atteindre vos objectifs.

Si avez envie d’une grille plus détaillée allez lire cet article.

Photo de Dylan Gillis sur Unsplash

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *